Bourgogne du Sud

 

Chalon Sur Saône

Hôtel de ville

Cartier: rue Saint Georges

Ile saint Laurent

Place saint Vincent

Nicéphore Niepce

Place de l'Obélisque

L'Abattoir

 

Place de l'Hôtel de ville

Côtoyer le passé, le présent, le futur en un même lieu !
Sur cette place, autrefois centre marchand médiéval et nouvellement rénovée, se côtoient les siècles à travers ses façades très différentes, témoins de sa longue et riche vie.
Admirez la façade néoclassique de 1885 récemment restaurée de l'hôtel de ville, dont le fronton aux armes de Chalon représente des personnages allégoriques.
Cette place, aux mâts lumineux signés Dubuisson, véritable cœur de ville, accueille près de 100 manifestations annuelles et est également un lieu de rencontre servant de scène en plein air lors de Chalon dans la Rue ou de Carnaval. Ainsi rien ne laisse présager de la présence d'un parking souterrain de 5 étages et de 450 places.

Le fronton de l'Hôtel de Ville

Le fronton de l’hôtel de ville, sculpté en 1884 par Boutte, sur place, représente les armoiries de la ville encadrées par deux personnages mi mythologiques, mi allégoriques, entourés de bas reliefs.

On retrouve en partie haute les trois anneaux, qui, depuis le XVIIe siècle (Perry) passent pour être une évocation des trois bandes de briques qui marquent les tours de l’enceinte gallo romaine (cf encore visibles par exemple rue Edgar Quinet, au niveau de l’ancien évêché).

En partie basse est représentée la légion d’honneur, délivrée à la ville de Chalon-sur-Saône (et à celle de Tournus) pour son attitude exemplaire pendant l’occupation autrichienne en 1814. Le tout est dans un blason, surmonté de tours crénelées, qui symbolisent souvent les villes en héraldique.L’un (à gauche) représente Hermès (pour les Grecs), Mercure (pour les romains), le messager des Dieux, patron du commerce et des voyageurs, accompagné de ces insignes traditionnels, le chapeau ailé (Pégase) et le caducée, mais aussi d’un bas relief (à sa gauche) représentant un bateau à vapeur.

Les personnages mythologiques

L’allusion est claire à l’importance du commerce et des échanges, notamment via la Saône et les nouveaux modes de transport (en 1880), pour la ville de Chalon.

L’autre personnage, féminin, cette fois, à droite des armoiries, est une personnification de l’abondance, la Ceres des Grecs (Demeter chez les romains) ; elle est représentée avec son attribut traditionnel elle aussi, la corne d’abondance remplie de fruits et de blé, mais aussi, comme Hermès, d’un bas relief, qui vient se loger dans l’angle du fronton.

Ce dernier représente un train, allusion à l’importance du chemin de fer qui dessert la ville depuis 1849 La présence ici de la déesse de l’abondance est une évocation de l’importance, autour de Chalon des productions agricoles, qui elles aussi font la prospérité de la cité.

Ce fronton se veut donc comme un résumé des valeurs et des caractéristiques de la cité :
• abondance des produits,
• foisonnement du commerce et des échanges notamment via la Saône,
• importance de l’industrie et de l’économie,

dans une ville qui revendique ses origines anciennes et rappelle sa vaillance aux heures sombres de l’histoire.

Imposante église baroque Saint-Pierre, place de l'Hôtel de Ville.

Quais de Saône
Venez apprécier l'air marin !
Aménagés depuis le XVIIIème siècle, les bords de Saône témoignent de la place importante de la rivière dans le développement de Chalon-sur-Saône.
"Chalon me semble pleine d'activité, de jeunesse et de vie. C'est de l'activité marine, un avant goût de Marseille", écrivait Stendhal dans des Mémoires d'un touriste en 1838.
Flânant le long des quais fleuris, déouvrez la statue de Nicéphore Niepce, inventeur de la photographie, figure tutélaire de la Ville et contemplez l'île Saint Laurent, l'hôpital, la Tour du Doyenné, l' IUT ainsi que les Granges Forestiers situés sur l' autre rive. Bonne promenade !

Cartier: rue Saint Georges

Ile saint Laurent

Place saint Vincent

Nicéphore Niepce

Place de l'Obélisque

L'Abattoir