Bourgogne du Sud

 

Brancion



- L'HISTOIRE de Brancion est antérieure au VIIe siècle par la légende, et par les Chartes authentiques, au Ve siècle. Pendant trois cents ans, Brancion fut le bastion imprenable et invincible de la famille de ce nom. " Gros " était leur surnom. Batailleurs et pillards, ils s'amendent au XIIe siècle et Jocerand de Brancion meurt aux Croisades à la bataille de la Mansourah (1250) aux côtés de saint Louis, comme le relate Joinville. Ruinés par l'effort financier qu'ils ont fourni en emmenant jusqu'en Orient et en équipant une armée pour la lutte contre l'infidèle, en 1259, le 12e Comte de Brancion vend ses terres au Duc de Bourgogne. Pendant deux cent dix-huit ans, Brancion devient alors Châtellenie ducale et, en 1477, entre dans le domaine de la couronne de France. Depuis 1860, Brancion démantelé, ruiné est devenu la propriété du Comte de Murard et de sa famille qui, à sa suite, s'est fait un devoir de réparer ses brèches, de relever son donjon, avec le seul désir de sauver un illustre souvenir du passé et de garder à notre Bourgogne un témoin de son histoire.

 

Brancion du Xe, XIIe, XIVe est la plus importante place forte de la Bourgogne du sud.

Ce village Bourguignon où le temps semble s'être arrêté
vous séduira par son charme et son calme.

Porte du village.

Rue du village avec la halle du XIVe siècle

halle à la charpente de châtaigner du XIVe siècle

L'EGLISE SAINT-PIERRE

Edifiée av le XII° siécle par les puissants sires Apparentés aux comtes de Flandres et aux empereurs d'Orient

De petite taille, elle fut reconstruite, en moellons calcaires, à l'emplacement du sanctuaire primitif et à la pointe de l'éperon rocheux, sur un plan en croix latine très élaboré.

Depuis la place de l'église , on peut contempler un magnifique panorama. C'est un spectacle admirable par son étendue